Les Inquiétudes Croissantes de Macky Sall face à l'Opposition Renforcée - Dakar Média Sénégal

Les Inquiétudes Croissantes de Macky Sall face à l’Opposition Renforcée

Les Inquiétudes Croissantes de Macky Sall face à l’Opposition Renforcée

Le climat politique au Sénégal s’intensifie à mesure que les élections présidentielles du 25 février 2024 approchent, et les récentes développements ont placé le président Macky Sall dans une position précaire. Avec l’emprisonnement de l’opposant Ousmane Sonko, qui demeure l’une des figures politiques les plus populaires du pays, le paysage électoral a subi un bouleversement majeur, suscitant des inquiétudes sérieuses au sein de la présidence actuelle.

L’emprisonnement de Sonko a conduit à un changement stratégique de la part de son parti, avec la nomination de Bassyrou Diomay Faye en tant que candidat remplaçant. Les récentes enquêtes menées par l’équipe de Macky Sall révèlent des statistiques alarmantes : selon ces chiffres, une écrasante majorité de Sénégalais se tournerait vers Faye aux élections présidentielles, avec un soutien estimé à 96 pour cent sur 100 électeurs.

Ces données ont profondément préoccupé Macky Sall, qui a vu sa propre popularité décliner considérablement dans les sondages. Les projections actuelles indiquent qu’il ne pourrait obtenir qu’une maigre fraction des voix, soit environ 1,5 pour cent, reflétant un profond mécontentement à l’égard de son gouvernement.

Face à cette situation alarmante, Macky Sall et sa coalition, Amadou Ba, se trouvent confrontés à une tâche difficile pour maintenir leur emprise sur le pouvoir. La perspective d’être remplacé par un candidat soutenu par l’opposition, en particulier par un figure anti-corruption comme Sonko, représente un cauchemar politique pour le président sortant.

La crainte d’une éventuelle alternance au pouvoir est exacerbée par les allégations de corruption qui ont entaché le règne de Macky Sall. Des rapports font état de détournements massifs de fonds publics, avec des estimations suggérant que la somme volée pourrait dépasser les vingt mille milliards de francs CFA au cours des douze dernières années, impliquant non seulement le président lui-même mais aussi sa famille et son cercle rapproché.

Dans cette atmosphère politique tendue, Macky Sall cherche activement des moyens de retarder les élections, espérant peut-être trouver une échappatoire face à la montée en puissance de l’opposition. Cependant, les patriotes et les partisans de la justice sociale restent déterminés à poursuivre leur lutte pour un changement démocratique, mettant ainsi la pression sur le régime en place et posant les bases d’une élection présidentielle historique pour le Sénégal.