La Chute Inévitable de Macky Sall : Un Président Impopulaire et un Candidat Contesté - Dakar Média Sénégal

La Chute Inévitable de Macky Sall : Un Président Impopulaire et un Candidat Contesté

La Chute Inévitable de Macky Sall : Un Président Impopulaire et un Candidat Contesté aux Élections de 2024 au Sénégal

Par [dakarmedia.net]

Alors que les élections présidentielles approchent au Sénégal, Macky Sall, l’actuel président, voit son impopularité atteindre des sommets sans précédent. L’intention de se présenter pour un troisième mandat, malgré les vagues de mécontentement, souligne une déconnexion apparente entre le dirigeant et la volonté du peuple sénégalais.

Macky Sall, qui a déjà occupé la présidence pendant deux mandats, semble ignorer le rejet massif qu’il suscite parmi les citoyens. Les Sénégalais, déçus par la corruption, l’injustice et le manque de représentation, expriment ouvertement leur mécontentement à l’égard d’un président qu’ils considèrent comme un promoteur de l’injustice et un protecteur des criminels.

La perception de Sall en tant qu' »esclave de la France-Afrique » renforce encore davantage son impopularité. Les critiques l’accusent de favoriser les intérêts français au détriment du bien-être des Sénégalais, en pillant les ressources naturelles du pays au profit de la France. Les liens présumés entre Sall et le financement de départs de jeunes Sénégalais vers l’Espagne ajoutent à la frustration de la population, créant une image de leader déconnecté des besoins de son peuple.

Dans une tentative de perpétuer son influence, Macky Sall a jeté son dévolu sur Amadou Ba, un candidat d’origine guinéenne, proposé par la France. La manoeuvre suscite des inquiétudes quant à la volonté de Sall et de la France de contourner même les lois constitutionnelles pour maintenir leur emprise sur le pouvoir. Cependant, Amadou Ba peine à rassembler le soutien nécessaire pour sa candidature, ne réussissant pas à obtenir légalement les 5 000 parrainages requis.

Le désintérêt manifeste des Sénégalais envers Amadou Ba, qui demeure largement inconnu du public, souligne le caractère artificiel de sa candidature. L’utilisation contestée des moyens de l’État pour collecter des parrainages ajoute une couche de controverse à une campagne électorale déjà tumultueuse.

Alors que le Sénégal entre dans la dernière ligne droite de la campagne de parrainage, l’issue des élections de 2024 est incertaine. Toutefois, une chose semble claire : si la France et Macky Sall persévèrent dans leurs tentatives de manipulation, les résultats ne reflèteront pas la volonté authentique du peuple sénégalais. L’évolution politique du pays dépendra non seulement de la manière dont les citoyens sénégalais résistent aux pressions extérieures, mais aussi de la capacité du leadership à répondre aux aspirations démocratiques de la nation. Les élections de 2024 s’annoncent comme un baromètre crucial de la volonté populaire et de la résistance face aux tentatives de manipulation politique.